Une nouvelle charrette de paysans mis en examen

dimanche 21 janvier 2007
par  DERCOURT ALAIN
popularité : 1%

 

 

Confédération Paysanne

   Nord Pas de Calais

 

 

 

 

Une nouvelle charrette de paysans mis en examen...

 

    Contrairement à ce que nous annoncions il y a quelques heures, Jean-Michel Sauvage n'est pas le seul à être convoqué au tribunal de grande instance de Douai fin janvier. 7 autres paysans qui s'étaient quant à eux effectivement introduits dans l'usine Nestlé de Cuincy en 2004 sont également convoqués.

    Il s'agit de : Antoine JEAN, Bernard COQUELLE, Gaby DEWALLE, Patrick LALLIER, Luc et Babeth DARRAS et Hubert CARON.

 

Ces 8 paysans sont convoqués à Douai entre le 31/01 et 06/02 .

 

3 jours avant le début de scrutin élection chambre : une nouvelle charette de paysans mis en examen, et cette fois ci dans le Nord...

 

    Pendant que certains gros producteurs n'osent presque plus gesticuler devant les multinationales laitières et cherchent des actions syndicales paliatives afin de faire croire en leur détermination, leurs voisins "petits producteurs de lait" pour la plupart, sont mis en examen par les juges d'instruction donnant ainsi l'image d'une justice au service de ces mêmes industriels.

    Tout le monde l'a bien compris, le vol de quelques yaourts Nestlé étant bien entendu plus répréhensible que le vol de paye de lait répété annuellement et sur une multitude de travailleurs paysans. Après tout, les paysans volés n'ont qu'à porter plainte mais où ? Comment ?

    Pourtant le syndicat avait réussi à faire reculer Nestlé qui avait tenté de faire justice lui-même. L'industriel de Cuincy dans le Nord avait prévu de ne plus ramasser le lait dans deux fermes sur lesquelles travaillent 3 paysans et 2 paysannes, condamnant de surcroit 2 innocents qui n'étaient même pas présents le jour de l'action. La justice d'état est souvent aveugle, mais celle des grands actionnaires l'est en permanence !

    Au delà du "dévouement syndical" bien présent et observable autant chez les plus gros que les plus petits (il n'y a jamais eu autant de candidats paysans aux élections pour les chambres d'agricultures !) et qu'ils le veuillent ou non, les paysans sont contraints de choisir leur camp :

Le notre, celui de paysans qui refusent leur élimination rapide et qui commence bienentendu toujours par les plus faibles . 

- ou le camp des agriculteurs qui croient encore pouvoir jouer leur carte individuelle et finalement faire le jeu de la transnationale exploiteuse et dévoreuse de paysans.

- ou la Confédération Paysanne qui, quant à elle, a choisi depuis belle lurette et une fois de plus d'être du coté des inculpés paysans car finalement, même s'ils sont condamnés pour un acte posé à visage découvert, ils ne doivent pas subir seuls la répression pour une reprise en main symbolique de leur avenir. Tout le monde n' est il pas impliqué dans l'affaire ? Au moins comme simple témoin ? Alors soyons nombreux à hurler pour faire peur au(x) loup(s).

 

 

Hubert CARON

 

Confédération Paysanne du Nord Pas de Calais
71 bis, avenue R. Salengro
62223 SAINT LAURENT BLANGY
03.21.24.31.53
conf59.62@wanadoo.fr

 

 


Contact

Section Départementale du Pas de Calais de la Fédération Syndicale Unitaire
FSU 62


Maison des sociétés

16 rue Aristide Briand

62 000 Arras


Tél-Fax : 03.21.71.14.89
Mél : fsu62@fsu.fr

Secrétaire départementale : Catherine Piecuch

contact presse FSU 62 : 06.63.10.79.13
mél : fsu62@fsu.fr ou fsu62@wanadoo.fr

Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

2 septembre 2012 - Contact

Section Départementale du Pas de Calais de la Fédération Syndicale Unitaire
FSU 62
Tel-Fax : (...)