Retraites : il y a d’autres urgences que la surcote.

jeudi 16 février 2006
par  DERCOURT ALAIN
popularité : 32%

Le premier ministre s’apprête à annoncer une majoration de la surcote dont bénéficient les assurés sociaux du secteur privé qui partent à la retraite au-delà de 60 ans et ont acquis les trimestres nécessaires pour bénéficier du taux plein.

Le premier ministre a saisi le COR pour avis ; cet avis a été rendu le 14 février 2006.
La FSU conteste la démarche et la mesure.
Le gouvernement va prendre une décision sans consulter les partenaires sociaux. Le COR est un lieu où s’élabore une réflexion sur les enjeux des régimes de retraite, ce n’est pas une instance de concertation.
Sans attendre le rendez vous fixé par la loi en 2008, ni l’achèvement des travaux préparatoires à ce débat, le gouvernement entend modifier un seul des paramètres des régimes de retraite, alors qu’ils forment un tout.

La surcote est pourtant loin d’être la question prioritaire posée par la réforme de 2003.
Dans un contexte d’accroissement de la durée des études, de la précarité, des temps partiels subis et d’augmentation du nombre de carrières incomplètes avec l’allongement de la durée de cotisation, les salariés peuvent considérer que la majoration de la surcote est une mesure provocatrice pour la très grande majorité d’entre eux qui vont subir une baisse de leur taux de remplacement.
Cette majoration serait inéquitable car elle concernerait essentiellement ceux des salariés qui, à l’âge de la retraite, sont encore en emploi et ont les conditions de travail les plus favorables. Si les régimes peuvent attendre de cette mesure des économies dans un premier temps, elle renchérit ensuite le coût des pensions versées.
Prétendre que les salariés ont la liberté de choisir le moment de leur cessation d’activité revient à ignorer les contraintes économiques et sociales qui pèsent sur nombre d’entre eux. Au moment où le gouvernement dit vouloir combattre le chômage des jeunes, maintenir les salariés en activité au-delà de l’âge de la retraite et alors que les emplois ne sont pas là, est une autre provocation.
Le projet gouvernemental est l’aveu de l’échec d’une incitation financière au maintien en activité au-delà de 60 ans. Les salariés montrent qu’ils sont attachés à cette référence commune. Plutôt que chercher à accroître le taux d’emploi des plus de 60 ans, il est nécessaire
de relever les taux d’activité entre 50 et 60 ans.

La FSU partage les réserves et les prudences exprimées dans l’avis du COR sur la réalité de l’impact d’incitations financières sur les comportements d’activité, sur le risque d’inégalités sociales face à la majoration, et se félicite du rejet par le COR de l’hypothèse d’une sortie en capital.
Elle constate avec satisfaction que le COR attire l’attention du gouvernement sur le retard pris dans la fonction publique sur la question de l’emploi des seniors, des deuxièmes parties et des fins de carrières des fonctionnaires, de la mobilité des enseignants et de la situation des polypensionnés.

La FSU rappelle sa revendication d’un taux de remplacement de 75% à 60 ans, avec 37 années et demi. Elle a saisi à de nombreuses reprises les pouvoirs publics sur des aménagements urgents à étudier pour la retraite des fonctionnaires, et notamment sur : la question des bonifications pour enfant perdues par de nombreuses mères. Elle considère que des questions comme la validation des années d’études, celle des conditions de prise en compte du temps partiel, le retour à une cessation d’activité attractive présentent une urgence et ont une autre portée que la majoration de la surcote.

Paris, le 16 février 2006

ci dessous " pour éclairer l’avis du COR" au format pdf


Documents joints

PDF - 38 ko

Contact

Section Départementale du Pas de Calais de la Fédération Syndicale Unitaire
FSU 62


Maison des sociétés

16 rue Aristide Briand

62 000 Arras


Tél-Fax : 03.21.71.14.89
Mél : fsu62@fsu.fr

Secrétaire départementale : Catherine Piecuch

contact presse FSU 62 : 06.63.10.79.13
mél : fsu62@fsu.fr ou fsu62@wanadoo.fr

Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois