Nous voulons un diplôme de Licence, pas seulement une reconnaissance de grade !

samedi 21 mars 2009
popularité : 20%

Le SNICS lutte depuis plusieurs années pour obtenir le bac +3.
Ces dernier jours, le président de la république et la ministre de la santé ont déclaré reconnaître cette légitimité. Néanmoins nous réclamons un diplome de Licence et non un grade. Une pétition a été signée par plusieurs associations et syndicats infirmiers, voici son contenu :

Depuis décembre 2008, une concertation est engagée sur la reconnaissance universitaire des études d’infirmières. Depuis 1979 les études d’infirmières se déroulent sur trois ans après le bac, toujours reconnues à niveau bac + 2. Aujourd’hui qu’il est enfin possible d’obtenir notre vraie reconnaissance à Bac + 3 et des études universitaires, nous refusons une fausse licence en trompe l’œil, au travers d’un simple « grade ».

Nous exigeons un véritable Diplôme National de Licence Universitaire, dans le cadre d’une filière complète en sciences infirmières (Licence, Master, Doctorat), comme les infirmières de 20 autres pays de l’Union Européenne, et de nombreux pays francophones (Liban, Maroc, Burkina Faso, Côte d’Ivoire,…).

Un véritable Diplôme National de Master en sciences infirmières, c’est la possibilité d’avoir d’autres choix de carrières que ceux existants : cadre, puéricultrice, IBODE ou IADE. C’est enfin la reconnaissance des consultations infirmières, des infirmières cliniciennes, des infirmières spécialistes cliniques, des infirmières de pratiques avancées.

Nous exigeons que notre formation soit double diplômante : un diplôme universitaire adossé à un diplôme d‘exercice (DE infirmier, puéricultrice, IADE, IBODE…)

Le référentiel de formation proposé par le ministère lors de la réunion du 3 février est méprisant pour notre profession et ne correspond pas aux exigences d’une licence universitaire :

- les 3.050 heures de formation en IFSI correspondent à 766 h de cours magistraux (25% des 3.050 h), 1.061 h de travaux dirigés (34 %) et 1.223 h de travail personnel (40 %) ! Quelle Licence, en France ou dans le monde, comporte 40 % de travail personnel sur le temps de formation ?

- les modalités d’évaluation des unités d’enseignement laissent rêveurs : épreuve orale, travail de groupe, étude d’un article de recherche, participation active aux TD.

- les 60 semaines de stages seraient réparties en seulement 8 stages de 8 semaines : dans notre milieu, qui peut penser qu’un stage aussi long reste "apprenant" ? Les dernières semaines, l’étudiant devient alors juste une "force de travail supplémentaire", ce qui n’est pas le but d’une formation !

En conséquence :
Nous demandons un véritable référentiel de formation correspondant aux exigences universitaires du diplôme national de licence.
Nous refusons la simple reconnaissance par un « grade », mais exigeons un véritable diplôme national, dans une filière en sciences infirmières complète (Licence, Master, Doctorat).
Nous souhaitons une reconnaissance financière de nos compétences, qualifications, responsabilités et contraintes professionnelles (en A type pour la fonction publique et l’équivalent dans le privé).

Vous avez la possibilité de signer la pétition en ligne sur le site national de SNICS :

http://www.snics.org/petitions/22.html

ou envoyer par courrier ou mail grâce au fichier ci-dessous


Documents joints

Word - 426 ko

Contact

Section Départementale du Pas de Calais de la Fédération Syndicale Unitaire
FSU 62


Maison des sociétés

16 rue Aristide Briand

62 000 Arras


Tél-Fax : 03.21.71.14.89
Mél : fsu62@fsu.fr

Secrétaire départementale : Catherine Piecuch

contact presse FSU 62 : 06.63.10.79.13
mél : fsu62@fsu.fr ou fsu62@wanadoo.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois