Calais : Une fuite en avant sécuritaire et xénophobe.

Communiqué de presse de la FSU 59/62
lundi 14 septembre 2020
par  WEBMASTER
popularité : 32%

Communiqué de la FSU 59/62

Calais : Fuite en avant sécuritaire et xénophobe.

Alors que le nombre de réfugiés qui tentent de traverser la Manche dans des embarcations de fortune ne fait qu’augmenter, alors que la Manche commence à devenir le même cimetière que la Méditerranée, alors que l’incendie du camp de Lesbos n’est qu’une partie visible de l’iceberg, les mesures répressives à l’encontre des réfugiés ne font qu’augmenter.
Le 10 septembre, la maire de Calais a demandé et obtenu du Ministre de l’intérieur un arrêté préfectoral interdisant la distribution de repas aux réfugiés dans un large périmètre.
Celui-ci a été publié vendredi 11 septembre et interdit désormais aux organisations non gouvernementales de distribuer des repas aux réfugiés dans 21 rues de Calais.
La FSU condamne cet arrêté et soutient les associations concernées, nombreuses, à assurer, une aide humanitaire aux hommes, femmes et enfants que l’Etat ne leur fournit pas.
La seule association officielle, la Vie Active, ne reçoit en effet pas, à dessein,les moyens suffisants pour répondre aux besoins de tous les migrants.
Alors que depuis le confinement rien n’est fait pour protéger les réfugiés de l’épidémie, les arguments utilisés pour justifier cet arrêté visent à stigmatiser les réfugiés en les rendant responsables d’augmenter les déchets et de ne pas respecter les mesures sanitaires. Quant aux associations qui leur distribuent de la nourriture, elles sont scandaleusement et injustement accusées de faire le jeu des passeurs.
La maire a demandé et obtenu une augmentation du nombre de CRS sur la ville.

Pour la FSU cette situation n’est pas acceptable. Les réfugiés doivent être accueillis et traités dans des conditions dignes. La France est un pays riche qui a largement les moyens d’offrir des conditions décentes d’accueil. Ils ne doivent pas servir de boucs émissaires pour alimenter la peur de l’épidémie ou des « séparatismes » et les jeux politiciens.
L’intensification de la politique répressive face aux réfugiés – qui est un coût pour la société – n’est en aucun cas une solution. L’humiliation et la privation de droits et de moyens ne doivent plus tenir lieu de politique migratoire.
La FSU défend le droit de libre circulation de tout être humain. Elle défend aussi la protection humanitaire de chacun.

Lille, le 12 septembre 2020


Documents joints

PDF - 73.6 ko

Contact

Section Départementale du Pas de Calais de la Fédération Syndicale Unitaire
FSU 62


Maison des sociétés

16 rue Aristide Briand

62 000 Arras


Tél-Fax : 03.21.71.14.89
Mél : fsu62@fsu.fr

Secrétaire départementale : Catherine Piecuch

contact presse FSU 62 : 06.63.10.79.13
mél : fsu62@fsu.fr ou fsu62@wanadoo.fr

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

2 septembre 2012 - Contact

Section Départementale du Pas de Calais de la Fédération Syndicale Unitaire
FSU 62
Tel-Fax : (...)